Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et offrir une expérience plus sûre. Vous nous autorisez à collecter des informations sur et en dehors de naissance-bébé via les cookies.

Avez-vous un espace perso (indipensable pour les commentaires ainsi que le forum) ? Se connecter ou S'inscrire

 

Devenir futurs parents, ça s'apprend

Période de grands changements, l'arrivée d'un bébé se vit physiologiquement et psychologiquement. Les émotions se succèdent, au gré des mois qui défilent mais aussi du ventre qui s'arrondit : joie, fierté, inquiétude, angoisse... Les questions ne cessent de se bousculer. Mais pour trouver des réponses et se préparer à accueillir un nouveau-né en toute sérénité, il ne faut pas hésiter à en parler !

Visitez notre nouveau forum et inscrivez-vous !! Des spécialistes répondent à vos questions.

Futurs parents : votre rôle dans la naissance de bébé et le futur de votre enfant

 

L'attente

Neuf mois : un délai à la fois très long (surtout pour la maman) et très court (notamment pour s'habituer à ce changement). Cette période, cruciale pour les futurs parents, leur permet de se préparer non seulement à l'accouchement mais également à ce qui va suivre... un véritable chamboulement de leur vie ! Parfois bouées de secours, les séances de préparation à la naissance et à la parentalité sont utiles aux parents... qui peuvent échanger avec un professionnel mais aussi trouver du réconfort auprès d'autres futurs parents.  

La naissance

Lorsque le jour J arrive, le futur parent est soudainement propulsé au rang de papa ou maman. C'est aussi un moment particulièrement intense, parfois perturbant, où le couple rencontre (dans le sens où il peut enfin le visualiser et le toucher concrètement) pour la première fois son enfant. L'imaginaire laisse alors la place à la réalité, avec quelques déconvenues si l'image du bébé a été idéalisée ! Mais celui-ci remet rapidement d'instinct les pendules à l'heure...

Une fois à la maison...

Interpréter la gestuelle et les vocalises d'un nouveau-né nécessite une bonne dose de savoir-faire, passant inexorablement par l'observation et la patience... des qualités rapidement éprouvées après quelques nuits blanches, il faut bien l'avouer. L'indulgence est donc de mise, car rien ne sert de s'énerver (le bébé étant une véritable « éponge » affective). Et si les nerfs sont à bout, il faut savoir déléguer (au conjoint, à un parent proche de confiance...) mais aussi en parler (à un professionnel ou à d'autres nouveaux parents)... car s'isoler n'est jamais la solution.    

Savoir lâcher prise

Accepter ses limites et renégocier ses priorités, c'est éviter de se retrouver dans un état de stress permanent. Prendre du temps pour soi, se reposer quand bébé fait sa sieste plutôt que de lustrer la maison du sol au plafond n'est pas faire preuve d’égoïsme mais de réalisme : un parent fatigué sera susceptible de faire plus d'erreurs... Un bébé exige beaucoup d'efforts et de compromis, mais ce n'est que temporaire ! Car il grandit vite : les couches, les régurgitations, les poussées dentaires et les nuits sans sommeil seront vite oubliées.  

Des professionnels à l'écoute

Il peut arriver que les jeunes parents ou futurs parents ne puissent aborder avec leur entourage les sujets qui tournent autour de la naissance... mais de nombreux professionnels peuvent prendre le relai ! Professionnels de santé (médecin de famille, gynécologue, sage-femme, pédiatre...) ou professionnels du social (psychologue, assistante sociale, conseiller conjugal...) : tous peuvent écouter et conseiller.

La naissance doit se vivre comme une aventure, avec son lot d'expériences plus ou moins agréables... Profiter des petits plaisirs quotidiens occasionnés par la venue d'un bébé et relativiser les tracas passagers (qui ne seront qu'éphémères) permettent d'avancer dans son rôle de parent.

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

Participant à cette conversation

Commentaires (34)

Charger les commentaires précédents