Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et offrir une expérience plus sûre. Vous nous autorisez à collecter des informations sur et en dehors de naissance-bébé via les cookies.

Avez-vous un espace perso (indipensable pour les commentaires ainsi que le forum) ? Se connecter ou S'inscrire

 

Les questions du futur père :

Contrairement à la femme qui porte son bébé pendant neuf mois puis l'allaite, le père ne peut pas vivre dans sa chair la parentalité : il lui faudra donc davantage de temps pour se sentir papa... même s'il est convaincu que ce bébé est bien un « petit bout » de lui ! Patience et compréhension sont donc nécessaires pour lui permettre de traverser cette phase de transition et trouver ses marques.

Visitez notre nouveau forum et inscrivez-vous !! Des spécialistes répondent à vos questions.

Devenir père va changer votre vie

 

L'instinct paternel

On parle souvent de l'instinct maternel, mais qu'en est-il de l'instinct paternel ? Le papa ne sentant pas le fœtus bouger dans son ventre... envisager sa paternité se limitera donc à une préparation purement psychologique. S'il est convenu que l'instinct paternel existe bel et bien, celui-ci se déclenche néanmoins à des stades plus ou moins avancés de la grossesse selon les papas... certains ne pouvant concrétiser la situation qu'une fois bébé né (voire même bien après la naissance). Le rôle de la future maman (ou éventuellement des proches) est donc primordial, car c'est en s'ouvrant à la communication que le futur papa pourra se projeter dans son nouveau rôle.  

Neuf mois pour être papa

Malheureusement, les états d'âme du futur père sont rarement pris en compte (par l'entourage mais aussi par le corps médical). Toutes les attentions et regards étant focalisés sur la future maman, difficile pour le conjoint de trouver sa place (voire carrément de ne pas se sentir mis à l'écart !). Pourtant, la paternité ne coule pas de source, et l'annonce d'une grossesse peut même déclencher un choc psychologique (sans parler de la naissance !). Il est donc essentiel de savoir écouter les futurs papas, et de répondre à leurs doutes ou leurs angoisses, afin de les aider à accepter avec fierté cette toute nouvelle responsabilité.

Le rôle du papa

Une naissance peut générer des émotions contradictoires : de la fierté mais aussi de l'inquiétude face à la responsabilité de devenir papa. Car assumer son rôle de père, c'est accepter d'être responsable de la vie d'un enfant, et donc de le protéger. Mais c'est aussi accepter de partager sa femme, qui va inexorablement perdre de sa disponibilité pour s'occuper de ce petit être. Cette fusion mère-enfant des premiers mois (tout à fait normale) peut donner naissance à un sentiment d'abandon voire même de rivalité... le papa pouvant se sentir exclu, surtout si la maman ne lui laisse aucune place. À lui alors de les séparer progressivement et en douceur, afin que chacun prenne ses repères.   

Participer à la grossesse puis à l'accouchement

Même si le papa ne vit pas physiologiquement une grossesse, il existe plusieurs moyens pour lui d'y participer : en accompagnant la future maman chez le gynécologue, en assistant aux échographies ou aux séances de préparation à l'accouchement...  Certains cours comme l'haptonomie permettant aux papas de s'impliquer au même titre que les mamans, afin de tisser un lien affectif privilégié avec bébé. Une fois le jour J, le papa sera alors bien plus à l'aise pour accueillir ce petit bout ! La présence du père est d'ailleurs un moment de complicité et de réconfort inestimable pour la maman... même s'il est redouté !       

Après la naissance

Une naissance est un véritable bouleversement pour le papa, mélange de tendresse, de fierté, mais aussi d'inquiétude... face à un bébé dont il ne sait pas forcément comment interpréter les attitudes. Pourtant, le lien peut se tisser, pour certains pères, dès les premières secondes de l'accouchement. Pour d'autres, il faudra attendre les premiers biberons ou les premiers regards échangés... Faire participer le papa (de l'ingrat change des couches jusqu'à l'agréable promenade avec porte-bébé !) permet d'ailleurs d'instaurer un échange et de créer une relation parentale privilégiée : il ne faut donc pas s'en priver !  

Bref, si avant la naissance le papa peut difficilement s'impliquer concrètement dans la grossesse de sa femme, il peut facilement mettre les bouchées doubles une fois l'enfant né ! Depuis 2002, les jeunes papas peuvent d'ailleurs demander à bénéficier d'un congé de paternité, afin de profiter des premiers jours de bébé. Un petit coup de pouce pour faire connaissance...

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

Participant à cette conversation

Commentaires (40)

Charger les commentaires précédents